Rechercher

La sexualité en vacances : réponses à vos questions

Chat du 04/07/2014

Le modérateur : Bonjour et bienvenue à notre chat Experts consacré à « La sexualité  en vacances », avec Sonia Lebreuilly, Sexologue.


Fousian : Comment reconnaitre quelqu'un qui a des MST ?

Sonia Lebreuilly : Il est impossible de détecter une personne porteuse d'IST (auparavant nommées MST), il n'y a pas forcément de symptômes (brûlures, rougeurs, picotements, écoulements odorants...). Il faut savoir que les IST se soignent, d'où l'importance de consulter en cas de doute et en cas de rapport non protégé.


Aline : Pourquoi le sexe est toujours meilleur en vacances ?

SL : Il est vrai que les vacances peuvent avoir un impact positif sur la sexualité. Le contexte, l'état de détente, l'absence du stress de la gestion du quotidien, la meilleure luminosité, etc. sont autant de facteurs qui impactent notre sexualité. Nous sommes aussi souvent plus disponibles pour nous-mêmes et pour l'autre, donc plus à l'écoute de nos envies !


Sebastien Patoche : On entend toujours dire que la première fois il ne faut pas se mettre la pression pour que ça soit bien. C'est plus facile à dire qu'à faire... Alors comment faire ?

SL : En effet, il est important de ne pas se mettre la pression. Comment faire ? Déjà, il faut être à l'écoute de son corps, prendre le temps de sentir son désir monter. Cela se manifeste par une chaleur dans le corps et une accélération du rythme cardiaque. Cette chaleur va alors se centrer sur les zones génitales pour déclencher la lubrification et l'érection. Prenez le temps de jouer avec vos sens, de ressentir, goûter, toucher, sentir l'autre ; apaisez-vous et surtout ne précipitez rien, prenez votre temps et écoutez-vous. Ces conseils sont valables autant pour les femmes que pour les hommes.


Fantomet : Mon fils de 17 ans va retrouver en août la fille qu'il avait rencontrée l'été dernier dans notre lieu de vacances. Je sais qu'il a déjà couché avec elle l'été dernier. Je l'ai surpris la semaine dernière disant à ses amis qu'il "comptait aller plus loin cette fois-ci" en listant différentes positions qu'il avait vues dans des films porno. Je sais qu'il regarde "des fois" ces films porno sur le net et qu'ils peuvent avoir un impact négatif sur sa sexualité. Il refuse d'en parler mais comment puis-je lui expliquer avant qu'il soit trop tard que la sodomie à 17 ans n'est pas une position que sa petite amie du moment appréciera ? Dois-je le diriger vers un spécialiste ?

SL : Il est vrai que les films pornos peuvent avoir un impact néfaste sur la sexualité des ados. Vous pouvez tenter d'ouvrir le dialogue en lui envoyant une vidéo ludique abordant la sexualité et le respect, trouvée sur le Net (site du CRIPS par exemple) accompagnée d'un message de votre part. C'est une façon de communiquer avec lui de façon moins directe. Vous pouvez également lui proposer d'en discuter dans un espace neutre, dans un centre de planification par exemple, avec des personnes dont c’est le métier. Il peut être difficile d'aborder la sexualité entre parents et enfants. Rassurez-vous, sa partenaire posera sûrement d'elle-même son cadre.


Jean-p : Bonjour, existe-i-l d'autre moyen de se protéger que la capote car en camping ce n'est pas très pratique, merci.

SL : Le préservatif (féminin ou masculin) est le seul à protéger des infections sexuellement transmissibles. Donc, même en camping, il reste la seule solution pour être tranquille et protégé-e.


Oriane :est-ce que faire l'amour dans la mer c'est dangereux?

SL : Aucun danger à faire l'amour dans la mer si cela vous tente ! Seul bémol, cela peut compliquer le port du préservatif.


blancBec : Bonjour docteur, j'aimerai savoir quels lubrifiant naturels je peux utiliser pour avoir des rapports sachant que je vais en vacances dans un endroit assez reculé ou la pharmacie n'a pas ce genre de produits ? Merci

SL : Vous pouvez en effet utiliser des lubrifiants naturels tels que l'huile de lin, l'huile d'olive, le beurre de karité. Attention, les lubrifiants naturels à base d'huile altèrent les propriétés du latex, ils sont donc à éviter avec les préservatifs et les diaphragmes.


Marie sophie : mon ami veut tester l'amour sable mais j'ai peur d'attraper des trucs qu'en pensez-vous?

SL : C'est une nouvelle expérience à tester si elle vous tente également ! Le sable peut en effet devenir désagréable en se collant partout. Vous pouvez prévoir une serviette de plage pour plus de confort. Il n’y a pas d’autre risque que ce désagrément.


Bruno : Bonjour je compte sur les vacances d'été pour retrouver sexuellement mon amie alors que pendant l'année tout est tellement mécanique et calculé. Comment puis-je aller plus loin sans qu'elle pense que je n'étais pas le même ? Et comment capitaliser sur ces instants pour les faire perdurer en dehors des congés. je vous remercie par avance pour les conseils que vous pourrez m'apporter

SL : Les vacances sont en effet une période dont vous pouvez profiter pour vous retrouver. Le quotidien et son rythme calculé sont des ennemis pour la sexualité et pour les couples. Avec les vacances, prenez déjà le temps d'être disponible pour vous, à l'écoute de vos sensations, prenez le temps tout simplement... Vous serez de fait plus disponible pour votre partenaire, en partageant du temps avec elle. En apprenant à se détendre, votre corps sera également plus réceptif à l'autre. Enfin, allez jouer et redécouvrir vos 5 sens, prenez le temps de la regarder, de la sentir, de la toucher, de l'embrasser... de vous redécouvrir (sans pour autant être dans la sexualité). Et surtout, continuez ce jeu de retour à la maison après les vacances.


Vivie : Mon fils part en camp d'ados, dois-je lui mettre des préservatifs dans sa valise ?

SL : C'est une excellente idée ! Si les préservatifs ne lui servent pas, ils serviront aux copains et copines. En tout cas, cette idée d'en glisser dans sa valise permet de dédramatiser la sexualité des ados et laisse un espace de dialogue nécessaire et précieux.


Sally : Est-ce que la chaleur peut avoir un effet sur la libido?

SL : C'est surtout la luminosité plus importante en été qui peut avoir un effet sur la libido, par son effet antidépresseur et son impact sur le sommeil. La chaleur permet surtout de dévoiler le corps, de laisser apparaître les épaules, les jambes habituellement cachées, de dévoiler une peau bronzée... et d’alimenter le désir.


Jeanne-Marie : Bonjour, mon copain souhaite m'emmener cet été dans un camp de naturistes mais j'ai peur d'y attrapper des maladies genre MST car je suis de nature fragile et je choppe tout ce qui passe. Dois-je prendre des précautions particulières ?

SL : Concernant les IST, si vous n'avez pas de rapports sexuels non protégés avec d'autres partenaires, il n’y a pas de risque : ce sont les échanges de sécrétions qu’il faut éviter. Le naturisme est avant tout un espace d'échanges avec la nature.


Le modérateur : Le chat Experts est à présent terminé. Merci à toutes et tous d'y avoir participé. Merci à Sonia Lebreuilly

A très bientôt !


http://www.prioritesantemutualiste.fr/psm/comptes-rendus-des-chats/la-sexualite-en-vacances-compte-rendu-du-chat-du-04-07-2014

0 vue0 commentaire

SONIA LEBREUILLY

ADRESSE

RÉSEAUX SOCIAUX

Cabinet de Sexologie

& Santé Sexuelle

2 rue de Bonnelles 

91470 Angervilliers

  • Facebook
  • Instagram

CONTACT

06 68 80 29 95

Prenez RDV

RENDEZ-VOUS

Responsable publication Sonia Lebreuilly / Création Elodie Murgia / Hébergeur Wix

FORMULAIRE DE CONTACT