Rechercher

A la recherche de l’Amour et surtout pas du prince charmant !

Que recherche t’on en réalité ? La personne idéale ou l’Amour ?


Je constate que beaucoup d’entre nous recherchent avant tout la personne idéale, en fonction de critères que chacun-e a précieusement listé, qu’ils soient liés au physique, au caractère, ou encore aux valeurs. Mais qui nous dit qu’on va aimer cette personne idéale ? D’ailleurs c’est quoi l’Amour ?

Chacun-e a probablement sa propre définition.  Et pourtant quand on s’écoute en parler, pour toutes et tous ce sont les mêmes ressentis ! Et ce dès tout petit ! Il s’agit tout d’abord d’un sentiment fort qui se traduit par « « l’envie de l’autre » : l’envie d’être avec elle/lui, de le/la voir, de partager des moments, de le/la toucher …  Qu’on soit petit-e ou plus grand-e, on parle toutes et tous bien de la même chose :« Quand mon amoureuse elle arrive le matin dans la classe je suis trop content, j’ai envie d’être assis à côté d’elle et de toucher ses cheveux, elle sent bon en plus ». Oussama, 5 ans.« Il me fait tellement d’effet, j’ai des papillons dans le ventre quand je sais que je vais le voir. Il m’attire tellement. J’ai toujours envie de le toucher, je me sens si bien quand on est ensemble ». Karine, 33 ans.


Quand on tombe amoureuse/eux, on ne contrôle pas forcement pour qui on va ressentir cela.  Et il se peut qu’ il/elle ne correspond pas toujours à nos fameux critères ! Petite parenthèse, le poids de la culture induit que nous rencontrons souvent une personne qui nous ressemble (valeurs, catégorie sociale…). Il y a donc ce que notre tête pense et ce que notre corps ressent. Cela fait déjà plusieurs fois que je vous en parle, notre corps est précieux, il nous guide si bien et nous permet de vivre véritablement les moments (lui seul est dans l’instant présent, contrairement à notre tête qui se balade constamment entre le passé, le présent et les projections futures).


Petite explication biologique du sentiment amoureux :

Le sentiment amoureux est une biologie de l’émotion. Lors de la rencontre amoureuse, une zone du cerveau, le cortex s’active fortement. Il libère alors différentes hormones dont l’ocytocine : elle nous apaise, nous apporte un sentiment de sécurité et abaisse le stress.

Cette hormone construit le lien d’attachement (que ce soit celui de la mère à l’enfant ou dans la relation amoureuse). Des endorphines sont également produites, elles contribuent au plaisir et à la sensation de bien-être.  A cela s’ajoute de la dopamine qui engendre une hyperexcitation et un hyper éveil des amoureux : plus besoin de dormir , plus besoin de manger, on a simplement besoin de l’autre !

Nos sens sont également en hyperéveil sur cette phase qui peut durer quelques semaines ou quelques mois. Puis le cortex (le chef d’orchestre de ces hormones), reprend une activité normale avec le temps. Les réactions émotionnelles s’ajustent et le lien amoureux se met en place.

L’Amour ça se vit et ça se ressent !On se rend bien compte que notre psychologique n’est pas au centre du sentiment amoureux. Ça se passe dans notre corps : on se recentre sur soi et sur nos ressentis. On se fait confiance pour ensuite s’ouvrir à la rencontre.Cette première étape est donc un travail sur soi, ça part de la capacité à ressentir et à s’écouter (et ça c’est dans le corps, ce sont nos ressentis et nos émotions qui parlent), cela consiste aussi à s’aimer soi même suffisamment pour accepter d’être aimé-e par la suite. La seconde étape consiste à faire attention à l’autre, à vivre le moment présent et être dans une relation de réciprocité avec les personnes qui nous entourent.


Les personnes véritablement amoureuses se comparent souvent aux ados « on dirait une ado, je suis complètement dingue quand je le vois, je ressens des papillons quand il s’approche ». C’est peut-être justement qu’à l’adolescence on se connecte un peu plus facilement à notre corps, à nos ressentis et on ne « cherche » pas LA personne idéale. On vit simplement de belles histoires d’Amour !


Faites-vous confiance, Vivez pleinement et  Aimez véritablement !

Petit conseil de lecture pour prolonger notre discussion, le livre de Ph. Brenot « Un jour mon prince… Rencontrer l’amour et le faire durer » Les Arenes, 2014.

72 vues0 commentaire