Rechercher

Envie de... faire du sport !

En pleine rentrée sportive, posons-nous la question "la pratique sportive améliore t’elle la libido" ?

Plusieurs facteurs contribuent en effet à l’amélioration de la libido (du désir) pour les personnes pratiquant une activité sportive.


Tout d’abord l’image du corps. Les sportifs et sportives ont en général une bonne acceptation de leur corps. Le sport apprend également à ressentir ce corps, à l’écouter, notamment au travers des  contractions et relâchements musculaires. Transposé à la sexualité,  savoir contrôler et jouer avec ses tensions musculaires favorise le plaisir (savoir le gérer, le diffuser).Faire du sport c’est également savoir s’accorder du temps, savoir être disponible pour soi. Dans la relation aux autres, cette disponibilité est nécessaire pour être dans le partage (savoir être disponible pour l’autre, lui accorder du temps).


Les hormones jouent également leur rôle dans la libido au travers des endorphines et la testostérone.La pratique sportive sur un effort en endurance d’au moins 30 minutes entraîne la libération des endorphines, dites hormones du bien-être. Elles apportent une sensation de bien-être et d’apaisement. Cette hormone possède également un effet anxiolytique. Elle détend et limite l’état dépressif.  Quand on se sent bien et détendu-e, nous écoutons plus nos envies, notre désir ! Cette même hormone est libérée lors de l’orgasme chez les femmes et les hommes.


La seconde hormone qui entre en jeu est la testostérone. Une activité physique régulière et intensive peut améliorer ce taux de testostérone. Cette hormone tend à améliorer le désir sexuel.


Pour les grand-e-s sportifs-ves, un fort entrainement peut avoir un effet inverse sur la libido (le désir).

Tout d’abord en impactant sur la disponibilité. En effet, consacrer une importante partie de son temps libre à la pratique sportive nous rend moins disponible pour l’autre. Partager des temps communs et des activités est indispensable à une relation de couple épanouissante et enrichissante (en les équilibrant bien entendu avec des temps rien que pour soi, sans l’autre).

Les effets sur le corps sont également visibles. La pratique sportive à haute dose fatigue le corps et cela impacte négativement sur le taux de testostérone, il peut observer une chute et donc impacter le désir.


Il ne faut pas omettre que d’autres facteurs agissent sur le désir : le rythme de vie, l’entente dans le couple, les angoisses, les joies, le stress, la fatigue, la prise de médicaments, la gestion du quotidien sont autant de variables à prendre en compte…Notre désir varie donc au jour le jour, selon les saisons (la luminosité peut aussi y contribuer) et surtout en fonction de notre planning sportif !


Cet article aidera peut être ceux et celles qui hésitent encore à reprendre le sport cette année!


Pour les sportifs/ves, je vous conseille un blog riche et sympa. Vous y trouverez des articles, des programmes sportifs, des conseils diététiques ... :

http://www.functional-training.fr/news

3 vues0 commentaire